1opus lunae_edited.png

Opus lunae

Eva Barthas / Ivan Boumans / Ela Baumann
Spectacle musical pour toute la famille à partir de 8 ans

22.10.22, 20.00

23.10.22, 17.00

Quel autre personnage de la commedia dell’arte a connu un héritage aussi durable que Pierrot? Malheureux en amour, il rêvait d’un avenir meilleur dans les bras de sa dulcinée, Colombine.

Sans relâche, Pierrot tentait de séduire Colombine avec des cadeaux mais aucun bouquet de fleurs n'était assez beau, et il ne pouvait pas se permettre de lui offrir des bijoux… Colombine ne connaissait peut-être même pas son affection.

 

Mais Pierrot avait un tout autre pouvoir de séduction. À l'époque romantique, après l'interdiction de la commedia dell'arte en Europe, Pierrot atteint la France —son caractère mélancolique et poétique se rapproche beaucoup de l'air du temps. Au début du XXe siècle, il conquiert les femmes, mais différemment qu'on ne le pense. Elles désiraient lui ressembler, se façonner à son image: délicat et innocent, d’un blanc immaculé, sensible et poétique… mais fort, constant, confiant lorsqu'il s'agit de se battre pour leurs  intérêts.

 

Opus lunae joue avec l’idée que Pierrot et Colombine sont en fait une seule personne. Dans un cycle éternel, il se tient seul avec ses rêves et c’est en lui-même qu’il s’égare et se retrouve. Ainsi,  la lune est comme un terrain de jeu où le jeune Pierrot explore, cherche, s’amuse. Pleine, elle devient un miroir où Pierrot voit son double, l’alter ego, la lumière solaire: l’amour impossible, avec Colombine. Mais à l’heure fragile de minuit où tout bascule,  la nouvelle lune confronte Pierrot à sa finitude, à l’idée de la mort. Pierrot, assis au cœur de l’univers, nous invite à sentir cette immensité, cet infini d’avant et d’après, et plus puissamment encore, la poésie subtile du maintenant.

 

Le livret d'Eva Barthas, inspiré du Pierrot Lunaire de Schönberg, donne un nouveau visage à cette figure notoire. Le Luxembourgeois Ivan Boumans décrit sa composition originale comme un hommage au génie de Schönberg. Sur cette musique, la metteuse en scène Ela Baumann crée un spectacle pluridisciplinaire qui fusionne chant, danse, moments clownesques et poésie.

 

Texte et idée: Eva Barthas

Composition: Ivan Boumans

Mise en scène: Ela Baumann

Costume & décors: Dagmar Weitze

Video design: Krischan Kriesten

 

Avec: Elodie Hatton, Marina Ruiz (chant), Eva Barthas (saxophone), Lise Charrin (piano), Jérémie Dufort (tuba & euphonium)

Une production: Kopla Bunz

En coproduction: Au-delà des idées

En partenariat avec l’Atelier de costumes du TNL

OPUS_LUNAE-99.jpg