• Details
  • Calendrier
  • LES HEROS SONT FATIGANTS

       Theater, Théâtre

    Auteur :

    Claude Frisoni

    Traduction :

    Marco Maria Casazza

    Metteur en scène :

    Jacques Schiltz

    Assistant mise en scène :

    Claire Wagener

    Décors :

    Marie-Luce Theis

    Costumes :

    Marie-Luce Theis

    Dramaturgie :

    Ruth Heynen assistée de Anna Arnould-Chilloux

    Avec :

    Claude Frisoni, Bernard Graczyk, Denis Jousselin, Raoul Schlechter

    Une coproduction :

    Théâtre National du Luxembourg, Théâtre Ouvert Luxembourg

  • Tickets Jeudi
    25 avril 2019
    20:00
    Tickets Dimanche
    28 avril 2019
    16:00
    Tickets Vendredi
    03 mai 2019
    20:00
    Tickets Samedi
    04 mai 2019
    20:00
    Tickets Mercredi
    08 mai 2019
    20:00
    Tickets Jeudi
    09 mai 2019
    20:00
Layout 1
309

LES HEROS SONT FATIGANTS

Farce tragique en trois actes

Création mondiale

Introduction à la pièce par Betty Belais

En français surtitré en italien

 

Après une longue vie de luttes et de militantisme, Léo, Marius et Remy font le constat amer qu’ils n’ont pas réussi à changer ce monde qui les révolte. Ils n’ont pas plus changé le monde que le monde ne les a changés. Ils sont restés ancrés sur leurs positions idéologiques, figés dans leurs convictions, dopés par leur intransigeance.

 

Pourtant, le temps ne les a pas épargnés. Les jambes de Léo ne lui répondent plus, la prostate de Marius ne lui obéit plus et la tête de Remy n’en fait qu’à sa tête. Malgré leurs handicaps, les trois rebelles n’ont pas renoncé à s’en prendre à cette société qu’ils abhorrent. Par tous les moyens, y compris les plus violents. Pour eux, âge ne rime pas avec sage, ni vieillesse avec sagesse. Si la jeune garde ne peut ni ne veut plus croire au grand soir, la vieille garde doit être prête au sacrifice, moins pour marquer l’histoire que pour se faire plaisir, comme dans un dernier baroud d’honneur.

 

La vieille garde meurt mais ne se rend pas. Et si ce dernier combat tourne au ridicule, au moins sait-on que le ridicule ne tue pas. Lionel, jeune quadragénaire aux dents longues, est tout le contraire de ce trio infernal, dont il ne peut comprendre ni le discours ni les motivations. Mais comme les trois anciens, il va découvrir que si Marx affirmait que l’histoire se répète: la première fois comme une tragédie, la seconde fois comme une farce, on n’a qu’une seule vie, qui elle, se déroule comme une farce et se termine comme une tragédie. Mais autant faire en sorte que la farce soit aussi longue et drôle que la tragédie sera brève et cruelle.

 

Claude Frisoni a écrit la pièce qu’on n’attendait pas de lui. Bien sûr, on y retrouve l’ironie grinçante et l’humour caustique qu’on connaît et qu’on apprécie chez lui. Mais sa pièce Les héros sont fatigants est différente. On y ressent un léger pincement au cœur comme un flottement mélancolique qui confère à cette farce, finalement, une vraie dimension tragique. C’est à dessein que le TNL et le Théâtre ouvert du Luxembourg qui collaborent sur ce projet, ont invité le jeune metteur en scène Jacques Schiltz à guider ce regard, 50 ans en arrière.

PUBLIC FORUM

1968/2019. Un débat sur « 1968 » ses suites et les manifestations d’aujourd’hui

27 avril 2019 à 18h00.

 

Mise en scène: Jacques Schiltz

Assistante: Claire Wagener

Scénographe et costumes: Marie-Luce Theis

Dramaturgie: Ruth Heynen

Assistante dramaturgie: Anna Arnould-Chilloux

Traduction surtitrage: Marco Maria Casazza

Soufflage: Anna Arnauld

Avec: Claude Frisoni, Bernard Graczyk, Denis Jousselin, Raoul Schlechter

Une coproduction: Théâtre National du Luxembourg, Théâtre Ouvert Luxembourg