Home  /  News  /  Le Navire Night de Marguerite Duras
Layout 1

Le Navire Night de Marguerite Duras

Dialogue pour voix seule et violoncelle avec Fanny Ardant et Sonia Wieder-Atherton

 

Chaque nuit à Paris, des centaines d’hommes et de femmes utilisent l’anonymat de lignes téléphoniques non attribuées qui datent de l’occupation allemande, pour se parler, s’aimer. Ces gens, ces naufragés de l’amour, du désir, se meurent d’aimer, de sortir du gouffre de la solitude… Dans ce huis clos intimiste, Fanny Ardant séduit, subjugue, émeut. Avec Sonia Wieder-Atherton elle a conçu un Dialogue pour voix seule et violoncelle d’après Le Navire Night, un film que Marguerite Duras avait réalisé en 1978.

 

Fanny Ardant commence sa carrière aux côtés de François Truffaut, qui lui propose un premier rôle dans La femme d’à côté. Cantonnée ensuite à un cinéma d’auteur, le film Pédale douce la dévoile au public et elle obtient en 1995 le César de la meilleure actrice. Ayant tourné avec les plus grands: Claude Lelouch, Alain Resnais, François Ozon …, Fanny Ardant s’adonne aussi au théâtre et crée la surprise en passant à la réalisation. Son premier long métrage Cendres et sang est présenté au 62e Festival de Cannes en séance spéciale Hommage à Fanny Ardant.

Interprète d’un très large répertoire reflétant son imaginaire, conceptrice de projets, musicienne recherchée par de nombreux compositeurs contemporains, Sonia Wieder-Atherton occupe une place à part dans le monde musical d’aujourd’hui. Reconnaissant en Sonia Wieder-Atherton l’une des plus puissantes personnalités musicales actuelles, l’Académie des Beaux-Arts en France lui a décerné le Grand Prix Del Duca de l’Académie des Beaux-Arts en 1999.

 

Le public a déjà pu découvrir au TNL avec La Douleur la saisissante Dominique Blanc faisant résonner, jusque dans ses silences, l’intensité de l’écriture durassienne. Avec Le Navire Night Fanny Ardant, accompagnée de Sonia Wieder-Atherton, nous fera partager un moment tout aussi envoûtant.

 

Conception: Fanny Ardant et Sonia Wieder-Atherton (voix et violoncelle)

Lumière: Franck Thévenon

Son: Franck Rossi

 

Première le 3 octobre 2017 à 20h00

Théâtre National du Luxembourg