Home  /  News  /  Comment blanchir les bêtes noires sans les faire rougir
Layout 1

Comment blanchir les bêtes noires sans les faire rougir

ou: Le parcours périlleux et hilarant d’un Africain au Luxembourg

 

En 2009, le TNL a produit le spectacle satirique Le chef d’orchestre à la baguette de bambou Dans une longue lettre, l’Africain Mwayé s’adresse à « Monsieur le Président du Luxembourg » et décrit son impressionnant périple pour devenir un authentique Luxembourgeois.

Et voici la suite: En 2017, Mwayé rédige une seconde lettre Comment blanchir les bêtes noires sans les faire rougir, adressée cette fois-ci à « Monsieur le Ministre des Affaires Étrangères », pour revenir sur ses multiples efforts d’intégration et ses aventures cocasses et loufoques dans le microcosme luxembourgeois.

Le regard délicieusement oblique de Mwayé, ses rencontres insolites avec Monsieur le Ministre des Affaires Étrangères, ses déboires avec la police grand-ducale aux trousses des « suspects » africains, ses efforts homériques pour apprendre la très difficile langue luxembourgeoise, et surtout ses aventures dans le cadre du nation branding épicent cette savoureuse pièce de cabaret littéraire truffée d’ironie.

Après son spectacle Zuppermänner (au TNL en 2016), le trio Rewenig/Rausch/Jeitz reprend avec Comment blanchir les bêtes noires sans les faire rougir son exploration satirique des étonnantes particularités luxembourgeoises.

 

Coordination et supervision: Guy Rewenig

Avec: Christiane Rausch (récitation); Jitz Jeitz (musique et effets spéciaux)

 

Première le 20 octobre 2017 à 20h00

22 octobre, 17h00

24 octobre, 20h00

1 décembre, 20h00

Théâtre National du Luxembourg

Une production: Théâtre National du Luxembourg